Mouvement de solidarité pour notre quartier

Mouvement de solidarité pour notre quartier

Mouvement de solidarité pour notre quartier

Par Karine Audet

Depuis mai 2016, l’ancien local de la Librairie Lincourt s’est transformé en un lieu communautaire et accessible. Situé au 191, rue Saint-André dans le Vieux-Terrebonne, le Mouvement coopératif La Ruche propose un lieu de rassemblement, d’échanges et de partage pour tous les citoyens et citoyennes. Ayant des valeurs coopérantes touchant plusieurs sphères, laissez-moi vous présenter le volet Arts et culture de la coop.

François Lavoie, Gaétan Ennis, Robert Ménard, François-René Despatis L’Écuyer et Karol-Anne Dion sont les membres du conseil d’administration. Tout a commencé lorsque François Lavoie s’est retrouvé dans les locaux de l’ancienne librairie. « Dans la place, je vivais un beau moment. Ça faisait plusieurs années que le bâtiment ne servait plus. Je me suis dit que j’aimerais vivre là. […] J’ai cherché mon réel besoin et ce n’était pas de posséder l’endroit, mais de vivre en communauté. C’est en parlant avec des investisseurs potentiels que le mot coop est arrivé. Je me suis dit que si on faisait une coopérative de ce lieu-là, il appartiendrait à tous et mon besoin de communauté pourrait être vécu », raconte-t-il.

Un lieu où la culture se ressent

« Dans le mandat global du Mouvement coopératif de La Ruche, le volet Arts et culture en fait partie intégrante, puisqu’une communauté sans arts et culture, ce sont des robots qui fonctionnent dans une société de consommation. L’art et la culture sont les fondements d’une société saine », poursuit M. Lavoie. Malgré le fait que la coop ne soit pas une galerie d’art, on y organise plusieurs activités culturelles, dont des expositions d’arts visuels, des ateliers et des vernissages.

À commencer par François-René Despatis L’Écuyer, qui a exposé ses œuvres dans le cadre de son exposition Couleur et Lumière, en juin 2016. L’artiste Antoine Lincourt a aussi participé à la deuxième session de cours de reliures de livres, organisée par la Société d’histoire de Mascouche, à travers la bâtisse. Ensuite, la coopérative du Vieux-Terrebonne s’est associée avec Les Ruches d’Art de Montréal et du Québec, un atelier libre d’art communautaire. « On a eu des dons de gens qui nous ont offert du matériel d’artiste et de bricolage. On organise donc une journée portes ouvertes une fois par mois. Cela laisse place à la créativité, l’imagination et la création libre », explique Robert Ménard, membre du CA.

Un vernissage de l’organisme AMINATE s’est tenu à la coopérative en novembre dernier, ayant pour titre Nuances et couleurs de la diversité. En lien avec l’accueil et l’intégration des nouveaux arrivants à Terrebonne et à Mascouche, des peintures, sculptures et photographies d’artistes de l’immigration y ont été exposées. Le mélange des cultures fait partie des valeurs coopérantes de La Ruche. « Le Mouvement coopératif a entre autres pour mission de revitaliser la vie de quartier et de créer un point d’échanges pour la communauté », de dire Gaétan Ennis, du conseil d’administration.

Dans le but d’encourager l’achat local ainsi que les artisans du coin, le Mouvement coopératif a tenu sa première édition du Marché des artisans, les 3 et 4 décembre derniers. Douze artisans, dont l’artiste peintre Clodine Basque, se sont réunis pour exposer leurs produits confectionnés à la main, que ce soit des bijoux, des tricots ou encore des produits corporels. « C’est une nouvelle activité pour la coop et ça permet de faire connaître aux gens les artisans de la région », souligne M. Ménard.

Parmi les projets culturels que l’équipe aimerait instaurer, avoir un endroit de dépôt pour des produits locaux en est un. En effet, François Lavoie expliquait qu’il aimerait que La Ruche permette aux artistes et artisans du coin d’avoir une vitrine pour eux, que ce soit en y déposant leurs livres ou leurs disques de musique, par exemples. « Vu qu’on est libre à la création et qu’on est une grande page blanche, on fait des pas tranquillement vers toutes sortes de projets », a-t-il confié.

Pour connaitre l’horaire des activités organisées par le Mouvement coopératif, visitez le calendrier qui circule sur leur page Facebook : @LaRucheVieuxTerrebonne. Vous pouvez communiquer en tout temps avec eux par message privé, ou encore en leur écrivant par courriel : laruchevt@gmail.com.

Crédit photo : Martin Aubertin