Les premières parties

Les premières parties

Bhuta Yoga – Jan/Fev 2018

Les premières parties

Par Karine Audet

Lorsque vous assistez à un spectacle de musique ou d’humour, il n’est pas rare qu’on vous accueille avec une première partie d’un autre artiste, durant environ une vingtaine de minutes. La plupart ont hâte de voir l’artiste principal, mais moi j’apprécie particulièrement ces moments, car je découvre de nouveaux talents. Parmi les nombreux spectacles auxquels j’ai assistés, je voulais vous partager mes plus grandes découvertes d’artistes qui se sont produits au TVT lors d’une première partie.  

Le premier artiste que je vous présente est Aliocha. Je l’ai découvert durant les premières parties de Charlotte Cardin et d’Alex Nevsky. Lorsque j’ai entendu sa voix, je suis toute de suite tombée sous le charme de son style. Il a une voix feutrée et ses chansons sont accrocheuses. Il présentera d’ailleurs son concert Eleven songs le 6 octobre 2017, à la salle du Moulinet de Terrebonne.

Ensuite, j’ai découvert la voix de Mélissa Ouimet, lors de la première partie du spectacle de Bobby Bazini. Cette jeune femme chante avec une puissance impressionnante. Vous la connaissez probablement pour son single Personne ne pourra m’arrêter. Elle s’approprie la scène de manière remarquable en nous transportant dans son univers rock. Je vous invite à vous procurer son album.

L’auteure-compositrice-interprète Sara Dufour, qui assurait la première partie de Jérôme Couture, a participé à La Voix en 2015. Celle-ci a la réputation de savoir mettre le party dans la place avec ses compositions qui font bouger la foule. Elle a sorti son premier album intitulé Dépanneur Pierrette. En plus d’être talentueuse, elle dégage une énergie contagieuse et elle déborde de sympathie.

Le duo Coco Méliès, première partie du groupe The Franklin Electric, a présenté en 2016 une prestation musicale acoustique, avec un mélange de folk et d’électro. Cela mettait en évidence leurs voix magnifiques et leurs arrangements vocaux ont su me surprendre. Ce duo de musiciens montréalais est à découvrir absolument et j’espère bien qu’ils seront de passage au TVT un de ces jours.

Du côté de l’humour, durant la première partie d’Adib Alkhalidey, le public a eu droit à deux jeunes humoristes de la relève, soit Julien Lacroix et Jay Du Temple. Je les connaissais déjà tous les deux, mais je ne les avais jamais vus sur scène encore. Ils m’ont charmé par leurs anecdotes comiques et leur aisance. La salle du Moulinet recevra deux fois plutôt qu’une l’humoriste Jay Du Temple en 2017.

Un autre qui m’a bien fait rire durant la première partie de Julien Tremblay, c’est l’humoriste Franky. Ce dernier n’avait pas dit un mot encore et seulement par son arrivée sur scène, le public riait déjà. Franky raconte des blagues sans fil conducteur et de manière assez enfantine, mais comique. Il a un style d’humour que personne d’autre n’a proposé auparavant, selon moi.

« La musique nous aide à construire nos vies spirituelles, nous apaise, nous console, nous redonne de la joie, nous rend allègre, nous fait danser, chanter. »
— Eric-Emmanuel Schmitt