L’aromathérapie, là où la science et la médecine naturelle se côtoient!

L’aromathérapie, là où la science et la médecine naturelle se côtoient!

Bhuta Yoga – Jan/Fev 2018

L’aromathérapie, là où la science et la médecine naturelle se côtoient!

Par Charlène Bourgon

La puissance de la mémoire olfactive chez l’humain est un fait scientifiquement reconnu. Les odeurs peuvent être associées à des souvenirs précis qu’ils soient positifs ou négatifs. Certains utilisent la technique de « faire cuire une tarte aux pommes » avant une visite dans le but de vendre leur maison. Il s’agit d’une astuce gagnante très répandue. De l’autre côté, les odeurs particulières qu’une personne peut sentir lors d’un moment difficile risquent de lui faire revivre ce moment négatif instantanément lorsqu’elle les humera de nouveau. En effet, la mémoire olfactive s’avère être la plus performante des mémoires sensorielles en comparaison avec les autres sens. L’aromathérapie, pour sa part, fait évidemment appel à l’odorat. Cependant, cette science utilise la puissance des molécules olfactives de plusieurs plantes, afin de non seulement dégager des arômes envoûtants, mais d’intervenir également en tant que molécules thérapeutiques. Lesdites molécules proviennent des huiles essentielles. Un monde qui, sans aucun doute, gagne à être connu!

Qu’est-ce que l’aromathérapie?

L’aromathérapie est la thérapie qui fait usage et étudie les propriétés des d’huiles essentielles. Ces dernières, appelées également des essences aromatiques, constituent un liquide concentré et hydrophobe des composés aromatiques et volatils d’une plante. Elles sont obtenues à la suite de procédés de distillation à partir de vapeurs froides ou d’extraction à froid comme pour les zestes des agrumes. Les huiles essentielles, dont l’acronyme est HE, peuvent être utilisées de différentes façons, tels qu’en diffusion, topique ou en usage interne.

Ces molécules volatiles offrent des propriétés les plus utiles les unes des autres. C’est la nature de ces molécules chimiques qui déterminent leurs capacités thérapeutiques. L’étude de l’aromathérapie s’avère donc à être très scientifique, puisqu’il s’agit de molécules concrètes. Cependant, il y a plusieurs critères à prendre en considération afin de déterminer si l’HE utilisée est d’assez bonne qualité pour l’utiliser en traitement ou prévention d’une quelconque problématique de santé. Une huile dite 100 % naturelle ne garantit pas sa qualité.

Tout d’abord, le nom latin de l’HE ainsi que sa provenance, doivent absolument être inscrits sur le contenant. Ensuite, la partie précise de la plante utilisée doit également y être indiquée. Une autre information primordiale est le chémotype (CT) qui a une très grande importance afin de différencier les vertus thérapeutiques d’une huile à une autre. Par exemple, les romarins CT cinéol, CT camphré ou CT verbénone, s’avèrent être des huiles très différentes et ne sont pas tolérés selon le même degré sur la peau. Finalement, autant pour la santé de votre peau que vos poumons, il vaut mieux choisir une huile certifiée biologique sans pesticides.

Au sein du domaine de la santé naturelle, je dis souvent aux clients que l’aromathérapie est une médecine « dure ». Bien qu’elle soit évidemment loin d’être dangereuse lorsque son usage est approprié, il vaut mieux toujours demeurer vigilant. Il ne faut surtout pas sous-estimer la puissance de ces petites molécules végétales. Ce sont des concentrés uniques dans lesquels nous retrouvons chacune de leurs propriétés dans à peine une seule goutte d’HE. La façon de les utiliser est donc d’une importance capitale. Certaines sont dermocaustiques (risquent de brûler la peau), tandis que d’autres sont photo-sensibilisantes (risquent de dépigmenter la peau après une exposition au soleil). Il est alors préférable de bien s’informer avant de les utiliser.

Les bienfaits de la diffusion des huiles essentielles dans la maison

Leur diffusion est une merveilleuse solution pour purifier, assainir et vitaliser l’air de la maison, tout en lui laissant un parfum agréable entièrement naturel. L’hiver lorsque les fenêtres sont fermées, l’air ambiant risque de se contaminer beaucoup plus rapidement. Il s’agit d’un temps idéal pour diffuser à profusion les HE dans votre demeure, bureau ou lieu de travail! Vous serez impressionnés par leur efficacité. Certaines études soutiennent qu’elles peuvent désinfecter entièrement une pièce en très peu de temps. Par contre, le choix du diffuseur est important. Lorsqu’on recherche les qualités thérapeutiques des plantes, il ne faut jamais faire brûler une HE avec une chandelle, puisque les molécules aromatiques sont extrêmement fragiles à la chaleur. On opte alors pour un diffuseur de type ultrasonique, appelé un nébulisateur. Ce dernier produit une vapeur froide constituée d’une fine bruine d’eau qui les transporte dans l’air. Afin d’aseptiser et redonner une fraîcheur à la maison, les zestes d’agrumes, dont le citron et l’orange, sont à privilégier, tout comme les conifères, dont l’épinette noire et le sapin baumier. Pour passer à travers la saison des rhumes et grippes, l’eucalyptus et le ravintsara sont excellents. Il existe également plusieurs synergies d’HE déjà prêtes à utiliser sur le marché.

L’aromathérapie à Mascouche!

À l’Éco-Boutique Un Monde à Vie, nous avons la chance d’accueillir une aromathérapeute. La nature curieuse de Marie Dionne l’a plongée dans ce merveilleux monde des HE. Elle-même impressionnée par l’efficacité de ces dernières sur sa peau, elle a voulu en savoir davantage. Elle s’est donc intéressée au côté scientifique des HE. Elle a donc pu approfondir ses connaissances et les rendre disponibles à tous, en fondant son entreprise Vivia Aromathérapie. Ce fut donc à Mascouche qu’elle a mis sur pied une gamme extraordinaire de formules d’HE sous différentes formes. Ses produits offrent les propriétés spécifiques des HE, mais à usage simple et pratique d’un vaporisateur, que ce soit pour favoriser le sommeil ou l’état de méditation, soulager les douleurs musculaires, stimuler la mémoire ou bien pour aseptiser votre tapis de yoga. Personnellement, mon produit coup de cœur est le vapo-voyage, un assainissant par excellence. Il est donc utile pour désinfecter ses mains, les chambres d’hôtel (matelas, salle de bain…), des objets, des jouets d’enfants, des équipements de sport, des tapis, des coussins ou même des rideaux!

Dans la collection de Marie Dionne, on retrouve les B-Rolls de Vivia, qui sont de petits contenants qui facilitent l’application des HE, comme celui à appliquer sur les tempes lors d’un mal de tête ou à appliquer directement sur une piqûre de moustiques afin de soulager la démangeaison. Vivia offre également des mélanges d’HE prêts à mettre dans un diffuseur. Toutes ces formules ont pour but de venir en aide à diverses problématiques de santé ou bien en guise de prévention. Les HE qu’elle choisit proviennent du plus haut standard de qualité selon les critères mentionnés précédemment. De plus, elle priorise les compagnies, ainsi que la provenance québécoise. Pour les personnes désirant en apprendre plus sur l’utilisation des HE, Mme Dionne offre des ateliers des plus intéressants les uns des autres. Les thèmes abordés sont « Introduction aux huiles essentielles », « fabrication de savons solides » ainsi que « la fabrication de crèmes hydratantes » dans lesquelles l’ajout des huiles essentielles offre d’excellentes odeurs, mais surtout des bienfaits spécifiques selon les types de peau. Visitez le site Internet www.mondeavie.ca dans l’onglet cours et ateliers afin de connaître les détails des prochains ateliers.

À Mascouche, il est aussi possible d’assister à des ateliers de fabrication de produits à base d’HE chez Johanne Gagnon. La fondatrice de la gamme Joanesens les anime directement chez elle. Elle enseigne différents sujets, dont la fabrication de désodorisants, de masques et d’exfoliants ou bien des soins solaires entièrement naturels. Vous pouvez également en apprendre davantage sur www.joanesens.ca. Cette passionnée des HE est la créatrice d’une gamme complète de soins de beauté de grande qualité formée à base de ces dernières.

Les grandes familles d’huiles essentielles à avoir dans sa pharmacie

Se bâtir une pharmacie d’HE peut prendre quelques années. Tout d’abord, il faut savoir les utiliser. Ensuite, puisqu’elles sont hautement concentrées, les bouteilles qui varient généralement entre 5 à 30 ml se conservent très longtemps loin de la chaleur, la lumière et l’humidité. C’est pourquoi vous pouvez intégrer une huile à la fois à votre quotidien.

Les agrumes, les conifères, la lavande, l’eucalyptus, l’arbre à thé ont chacun des propriétés différentes qui risquent de devenir des incontournables à la maison.

Pour ma part, la menthe poivrée demeure un coup de cœur indémodable. Chacune des personnes à qui j’ai vanté ses mérites est devenue à son tour une militante de la menthe poivrée. Elle offre des propriétés anti-inflammatoires et elle est reconnue pour soulager un mal de tête instantanément. La menthe poivrée, surnommée la « glace liquide », stimule les récepteurs du froid de la peau et offre un soulagement rapide de la douleur, tout en y laissant une touche de fraîcheur. Grâce au soutien au niveau de la fabrication des enzymes digestives, elle offre d’excellentes propriétés digestives afin d’enrayer des nausées qui peuvent survenir, par exemple lorsqu’on souffre du mal de transport. D’un autre côté, lorsque vous serez atteint d’une future infection des voies respiratoires, vous ne pourrez plus vous en passer. La menthe poivrée soulage la douleur occasionnée par un mal de gorge persistant de façon quasi immédiate. En plus d’avoir le pouvoir d’arrêter la toux, elle améliore également l’expectoration des mucosités indésirables. Cependant, elle ne convient pas aux jeunes enfants ainsi qu’aux femmes enceintes et il est très important de veiller à ce qu’elle ne soit pas en contact avec les yeux.

En espérant que ce survol de ce magnifique monde des HE vous a inspiré. Ces petites merveilles de la nature aux effluves envoûtantes sont à la disposition de tous. Depuis qu’elles sont rentrées dans ma vie, j’ai su qu’elles n’allaient jamais me quitter! Cependant, les expérimenter dans son quotidien demeure la meilleure façon de les adopter! Bonne découverte!