La santé de l’environnement, pour votre santé !

La santé de l’environnement, pour votre santé !

Par Émilie Jean-Higgins


La santé, comme je le dis souvent, est un concept beaucoup plus large que le fait de ne pas être malade. C’est un ensemble de caractéristiques et d’états, ainsi que de facteurs et de prédispositions qui sont tous intimement reliés. C’est une genre de toile d’araignée aux multiples connexions et intersections qui détermine l’état de santé d’un individu.

 Il existe plusieurs facteurs qui détermineront si un individu sera en santé ou non. Pour n’en nommer que quelques uns, je fais ici allusions à des facteurs tels que : les caractéristiques génétiques et l’hérédité, les compétences personnelles et sociales, l’hygiène et les habitudes de vie, le milieu socioéconomique, le milieu de vie et finalement, l’environnement. C’est aujourd’hui sur ce dernier facteur qu’est l’environnement que nous nous pencherons.

C’est maintenant un fait indéniable que la santé des populations est intimement liée à la santé des écosystèmes. Le développement industriel acharné des derniers siècles a laissé sa trace sur notre planète et la poursuite de modes de développement incompatibles avec la santé de l’environnement nous a amener à un point de non retour. On abuse des ressources comme si elles étaient infinies, on épuise la terre avec notre agriculture de masse, on détruit les écosystèmes à grand coup de pesticides. Ces comportements nous laisse une Terre polluée, malade, fatiguée… Elle nous a offert toutes ces beautés et richesses et l’être humain l’a détruit. Vous croyez que je suis alarmiste ? J’aimerais bien l’être, mais ce n’est malheureusement pas le cas ! La Terre nous envoie des signaux d’alarmes : le réchauffement climatique, la multiplication des catastrophes naturelles, l’extinction des espèces, les fontes glacières, la contamination des eaux n’en sont que quelques exemples.

Il est évident que la situation est urgente et qu’elle nécessite de prendre une place prioritaire dans les politiques internes et internationales des puissances mondiales. Malheureusement, la plus grande puissance mondiale, que je ne nommerai pas ici, place l’environnement très loin dans ses priorités pour des raisons sur lesquelles je n’extrapolerai pas. Bref, nous sommes loin du compte si nous attendons que les grands changements  au niveau de la protection de l’environnement proviennent des instances politiques. Alors, dans une telle situation… que faire ? Comment pouvons-nous agir ?  Le changement social part selon moi de chaque individu. Chacun doit apprendre à changer ses habitudes au quotidien, chacun doit contribuer à changer le monde. Je vous entends déjà au loin : «oui, mais si je fais des changements, au bout du compte, ça ne changera probablement rien !» Eh bien, c’est là que vous faites fausse route, car chaque action compte, chaque petit changement est important.

Je vous présenterai ici quelques changements que vous pourrez intégrer à votre quotidien et qui feront un grand bien à notre planète à tous ! Vous aurez sans doutes déjà souvent entendu parler de chacun d’entre eux… ce sont des changements qui sont à portée de mains de tous et qui sont selon moi, les plus faciles assimiler.

Éliminer les items à usages uniques

Vous me voyez venir, je vais vous parler ici de ce fameux plastique qui est en train de détruire nos océans. Le plastique est la matière qui est l’ennemi numéro un de l’environnement à l’heure actuelle. Sa production est démesurée, souvent il n’est pas recyclé ou pas recyclable. Les chiffres sont alarmants : plus de 1 million de bouteilles de plastique sont vendues à chaque minute dans le monde et plus de 500 millions de pailles par jour sont utilisées aux Etats-Unis seulement. À ce rythme, on prévoit qu’il y aura plus de plastique que de poissons dans les océans d’ici 2050. Voici mon topo pour éliminer le plastique inutile de votre quotidien. Remplacer les bouteilles de plastiques et vos gobelets de café jetables par des bouteilles ou des gobelets réutilisables. Ils sont maintenant très accessibles et déclinés dans une variété impressionnante de matières et de couleurs. Abandonnez les pailles de plastiques ! Buvez sans paille, tout simplement. Si toutefois vous avez absolument besoin de boire avec une paille, choisissez en une réutilisable faite d’inox, de silicone, de bamboo, etc. Ce n’est pas le choix qui manque encore ici, chacun y trouvera son compte. Remplacez le fameux sac de plastique par un sac réutilisable. Assurez-vous d’en avoir toujours au moins un sous la main dans votre sac à main, sac à dos ou encore dans votre voiture. Il m’arrive souvent d’oublier mes sacs à la maison.. alors comme punition lorsque je passe à l’épicerie acheter un lunch, je traîne le tout dans mes mains et refuse poliment le sac de plastique qu’on me propose !! Vive l’auto conditionnement ! Finalement, on remplace la fameuse pellicule plastique avec lequel on se bat toujours et qui fini souvent sa vie dans les poubelles par une option plus écologiques. On priorise ici les alternatives telles que les pellicules à la cire d’abeille, les pellicules en silicones ou encore les bon vieux plats de plastique réutilisables.

Réduisez vos déchets

Vous avez probablement entendu de la tendance zéro déchet qui fait actuellement fureur. Dans un monde idéal, tout le monde ferait ça. Dans  le commun des mortels, on va essayer ici de faire un effort notable. La première étape ici est de diminuer le nombre de déchets potentiels qui entre dans la maison. Pour ce faire, on évite d’abord autant que possible d’acheter des produits qui sont suremballés. Ensuite, on priorise l’achat de produits vendus en vrac. Il existe maintenant des boutiques spécialisées qui vendent des produits en vrac et qui ne sont donc pas emballés. On peu retrouver de la nourriture, ainsi qu’une panoplie d’article corporel et d’entretien ménager en format vrac. C’est une option vraiment intéressante pour sauver l’environnement. Une autre manière de réduire ses déchets et de bien y faire le tri. C’est-à-dire de s’assurer que chaque rebus abouti dans le bac qui lui convient parmi le compost, le recyclage et la poubelle.

Évitez de polluer et diminuer votre impact écologique
Afin de diminuer votre empreinte écologique sur la qualité de l’eau, utilisez des produits d’entretien ménager biodégradables (que vous aurez acheté en vrac !). Évitez de jeter des produits toxiques dans l’évier ou la toilette. L’eau étant une denrée si précieuse, gaspillez la le moins possible. Privilégiez les douches plutôt que les bains car elles consomment moins d’eau, fermez le robinet lorsque vous brossez vos dents, etc. Procurez-vous un récupérateur d’eau de pluie pour arroser vos plates bandes, vos plantes intérieures et votre jardin. Essayez de privilégier les transports en communs, le covoiturage ou la marche plutôt que la voiture. Économisez l’électricité en fermant les lumières lorsque vous quittez une pièce et en débranchant les appareils électriques lorsque vous ne les utilisez pas.

Donc, voici mes petits conseils pratico-pratique afin de participer à la préservation de l’environnement et à ce grand courant de changement qui est nécessaire à la survie de notre planète Terre ! J’espère que vous pourrez vous en inspirer pour changer votre quotidien.

Pour terminer, je vous laisse un petit carnet d’adresses où vous pourrez vous procurer les articles que j’ai mentionnés tout au long de mon article.

  • Vrac en masse : vrac
  • Bulk Barn : vrac
  • Un monde à vie : produit corporel et ménager vrac, produits réutilisables
  • Atmosphère : bouteille, gobelet
  • Sail : bouteille, gobelet