Le fabuleux univers de l’intestin

 

Le fabuleux univers de l’intestin

Par Émilie Higgins

Depuis quelques années, l’intestin est devenu la super star dans le milieu de la recherche scientifique. Qui l’aurait cru? Il n’y a pas si longtemps de cela, l’intestin était vu comme le bout du système digestif. Celui qui s’occupe de l’élimination, des déchets. On en parlait peu, il était même gênant de l’aborder. Aujourd’hui, les scientifiques l’étudient maintenant sous tous ses angles. L’intestin les fascine, voire les obsède. Mais qu’est-ce qui créé cet engouement chez la communauté scientifique? On parle aussi maintenant d’un nouvel organe du corps humain, le microbiote. Qui est cet étranger à qui on vient de donner le titre honorifique d’organe?

 L’intestin, le deuxième cerveau

L’intestin, un organe de grande importance joue un rôle clé au sein du système digestif.  Le rôle de l’intestin grêle est de poursuivre la digestion déjà bien entamée dans l’estomac. Les enzymes digestives s’occupent de fractionner la nourriture pour qu’elle soit assimilable par l’organisme. Son rôle premier est cependant d’absorber les nutriments. Le gros intestin, qu’on appelle aussi colon, entoure l’intestin grêle. Quel est donc le rôle du gros intestin dans le processus de digestion si la nourriture a déjà été assimilée par l’intestin grêle? Il passe au peigne fin tous les restes envoyés par le reste du tractus digestifs afin de trouver des substances assimilables qui auraient été oubliées. Sa tâche minutieuse peu prendre jusqu’à 16 heures. Il absorbe ces substances qui sont alors envoyées au foie pour passer un contrôle de qualité avant d’être envoyé dans le système circulatoire. À noter que les derniers centimètres du colon permettent une absorption directe, d’où les suppositoires tirent leur efficacité surprenante et rapide.

Pourquoi appelle-t-on le gros intestin le deuxième cerveau? D’abord, il est fortement lié au système nerveux autonome, qu’on appelle aussi système nerveux viscéral. La paroi du tube digestif est composée d’environ 100 millions de neurones interconnectés, tout comme le cerveau. Ces neurones lui permettent  entre autres de se contracter afin d’assurer le transit intestinal et ce, indépendamment des signaux envoyés par le cerveau. Quelle est la principale caractéristique qui lui vaut le titre de deuxième cerveau? Le cerveau communique en tout temps avec les organes du corps. Le colon communique aussi directement avec le cerveau par le biais du système nerveux central, plus précisément par le nerf vague. Les deux cerveaux sont en communication constante l’un avec l’autre. Le cerveau qui gère les émotions peut donc avoir un impact direct sur la digestion à cause de cette connexion cerveau/intestin. Par exemple, si un individu est stressé avant un évènement important, il est fort probable qu’il ait mal au ventre ou qu’il ressente des malaises intestinaux. C’est un exemple flagrant de la  connexion qui existe entre les deux organes.

Le microbiote, un nouvel organe

Les chercheurs se sont longtemps concentrés sur les germes dit pathogènes, donc néfastes pour l’être humain, en laissent de côté les bactéries utiles au corps humain.
Le microbiote humain, plus communément appelé flore intestinale, correspond à l’ensemble des micro-organismes peuplant l’intestin. On le sait tous, nous sommes entourés de bactéries et de microbes, mais qui aurait cru que les bonnes bactéries qui nous habitent seraient un jour considérées comme un organe à part entière. Elles sont présentes au nombre de 100 000 milliards de plus de 200 espèces différentes et représentent environ 2 kilogrammes de la totalité de la masse corporelle. L’être humain acquière son microbiote dès la naissance, à l’accouchement, lors de son passage par voie vaginale. Les bactéries présentes dans le vagin et à proximité du rectum entre dans le nez et la bouche du nourrisson et vont ensuite peupler le tube digestif. Cela constitue un premier contact avec les bactéries pour le bébé.

Les bactéries du microbiote jouent un rôle clé dans l’immunité, ainsi que dans le processus de digestion. Les micro-organismes présents sur la peau jouent le rôle de barrière. C’est la première ligne de défense qui protège l’organisme contre l’attaque des facteurs pathogènes. Plus notre corps est peuplé de ces bonnes bactéries, qui se tiennent en rang, tissé serré, moins il y a de place pour laisser passer les agresseurs. Ensuite, elles jouent aussi un rôle dans la digestion en participant activement à la dégradation des aliments. Les chercheurs ont aussi mis en lumières un lien entre un déséquilibre du microbiote et l’apparition de maladies non intestinales. Plus de recherches sont cependant nécessaires afin de comprendre ce lien complexe qui existe entre les micro-organismes qui nous habitent et les rôles qu’ils remplissent au sein de l’organisme.

L’équilibre de la flore intestinale est très fragile et beaucoup de facteurs présents dans la vie moderne nuisent à sa santé. Le premier facteur nuisible est sans contredit la sur-utilisation des antibiotiques dans le traitement des affections bactériennes. Les antibiotiques sont reconnus pour lutter contre les bactéries. Le principal inconvénient dans son utilisation est qu’un tel médicament ne sait pas différencier les bactéries nuisibles des bactéries saines qui nous habitent. Le microbiote peut donc grandement être affecté et affaibli suite à l’utilisation d’antibiotiques. Une mauvaise alimentation est aussi néfaste pour la flore intestinale. On suggère d’éviter les aliments gras, les aliments acides, la viande rouge en trop grande quantité, les aliments stimulants (café, boisson énergisante), ainsi que les mets trop relevés. On favorise une alimentation saine et diversifiée en misant sur un grand nombre de fruits et légumes, des viandes maigres comme le poulet ou le poisson, les noix et graines, ainsi que les légumineuses. Pour une santé digestive optimale, assurez-vous d’incorporer beaucoup d’aliments à teneur en fibres élevée dans votre alimentation. Les probiotiques présents dans les yogourts et autre produits fermentés aident aussi à garder la flore intestinale en santé.

Votre microbiote fait partie de vous, prenez-en soin pour qu’il puisse vous retourner la pareille!

 

Des aliments pour la santé digestive

– Fruits et légumes frais

-Noix

-Légumineuse

-Céréales entières

-Fruits séchés

Je vous propose quelques suggestions de lecture sur le sujet..


À vous procurer chez vos libraires : Libraire Lulu de Mascouche et Renaud-Bray de Terrebonne

 – Le charme discret de l’intestin, Giulia Enders

– L’intestin au secours du cerveau, David Perlmutter et Kristin Loberg

– Et si je mettais mes intestins au repos, Thomas Uhl

– Les secrets de l’intestin filtre de notre corps, Louis Berthelot et Jacqueline Warnet

Les naturopathes, les spécialistes de votre système digestif!

La naturopathie est l’art et la science visant à promouvoir un niveau de santé optimal par le recours à des moyens naturels et écologiques. Il pourra donc, par le biais de conseils par rapport à votre alimentation ou encore à l’aide de produits naturel, vous guider vers une meilleure santé digestive.

Des naturopathes près de chez vous peuvent vous aider!

La boutique Monde à vie de Mascouche, avec son équipes de naturopathes, assure la présence d’un naturopathe diplômé en boutique du lundi au samedi de 10:00 à 18:00 pour des consultations ou des conseils express.