Aller voir ailleurs?

Aller voir ailleurs?

Par Martin Théorêt

Oui. C’est non seulement une question, mais une recommandation. Aller voir ailleurs, c’est se permettre de goûter à la nouveauté, de vivre quelque chose qui casse avec la routine, c’est découvrir l’inconnu! Aller voir ailleurs, c’est tellement plaisant, on serait fou de s’en passer. Parlez-en à votre conjointe ou votre conjoint, vous pourriez même vivre l’aventure à deux pour bonifier l’expérience et faire ensemble de nouvelles rencontres, être confrontés à l’inconnu et à une panoplie de stimulations inédites. Aller voir ailleurs, sortez de votre ville, sortez de votre région, de votre pays et allez explorer le monde, les façons de faire au-delà de nos frontières seront, je vous l’assure, une incroyable source d’inspiration pour vos projets!

Je reviens tout juste d’un unique voyage en Scandinavie où j’ai eu le privilège de visiter le Danemark, la Norvège et l’Islande. Que ces pays sont beaux! Qu’ils sont avant-gardistes!

Dans notre quotidien, nous avons le nez collé sur le local, sur notre environnement immédiat. Il nous est, la plupart du temps, très rare d’avoir l’occasion de voir au-delà de notre point d’horizon. Pourtant, de par l’horizon se cachent trésors et merveilles. C’est presque aberrant qu’en 2017, à l’ère de la communication instantanée, de l’information universelle et de l’accessibilité immédiate de chaque endroit sur la planète via les Streetview et autres logiciels mis gratuitement à notre disposition, nous ne prenions pas plus le temps qu’il faut pour s’inspirer des façons de faire à l’étranger.

Chaque projet débute habituellement avec une session de remue-méninges ou « tempête d’idées ». Pourquoi se limiter à quelques parents, amis ou quelques collègues? Pourquoi ne pas faire un remue-méninges mondial?

Je crois que tout projet d’entreprise ou toute idée de produit bénéficie d’être confrontée, critiquée, voire même ridiculisée! Il y a toujours place à amélioration et plus votre bassin de critiques est vaste, plus vous recevrez de rétroaction sur votre création et plus vous serez en mesure d’agir pour adapter votre initiative à l’image de ce que vous déterminerez comme étant positif, constructif et pertinent, d’où l’idée d’étendre au maximum votre échantillonnage pour vous assurer d’avoir en main tout ce qu’il vous faut pour réussir.

Lors de mon voyage, j’ai moi-même été confronté à plusieurs personnes, plusieurs idées et plusieurs produits qui seraient extrêmement intéressants d’importer ici, et ce, dans toutes les sphères de notre vie quotidienne. De la nourriture à la prestation de service en passant par une expérience muséale inédite ou encore, à la façon dont les villes sont dessinées, à la configuration de certaines routes ou à l’aménagement intérieur de certains commerces, l’international regorge de sources fertiles à votre imagination et votre processus créatif. Tenter l’expérience, c’est faire un pas en avant, un énorme pas en avant, car vous en reviendrez transformé, émerveillé.

Alors, tenez-vous-le pour dit, lorsque l’on est entrepreneur/créateur, aller voir ailleurs, ce n’est que pour le mieux!

« Rien ne développe l’intelligence comme les voyages. »
— Émile Zola