Le véritable poids de la balance

Le véritable poids de la balance

Par Charlène Bourgon

Le poids est un sujet délicat qui inquiète et obsède plusieurs Québécois, que ce soit par la recherche du poids idéal, par la minceur ou par la quête d’une musculature impressionnante. Le culte de la beauté passe inévitablement par le fameux chiffre du pèse-personne. Déjà, tôt dans la vie, les jeunes filles rêvent du corps mince de leurs idoles, tandis que les jeunes garçons idéalisent l’importance d’avoir de gros muscles découpés. Mais, la balance est-elle un outil entièrement fiable?

La réponse n’est ni oui ni non. En effet, le pèse-personne nous indique le poids réel. Cependant, ce n’est pas le seul paramètre important. C’est une raison pour laquelle l’indice de masse corporelle (IMC) a vu le jour. L’IMC se calcule à partir du poids (en kilogrammes) divisé par la taille (en mètres) au carré. Il est ensuite possible de catégoriser l’individu selon le chiffre obtenu (inférieur à 20, maigreur; entre 20 et 25, poids santé; entre 26 et 30, surpoids; et 31 et plus, obésité). Il s’agit d’une donnée plus précise, mais pas suffisante, dans mon bureau. Mon outil favori demeure le test de bio-impédance (BIA). Un test d’une extrême précision qui permet d’obtenir des valeurs concrètes de la composition corporelle, dont la masse adipeuse précise, la masse musculaire, ainsi que le nombre de litres d’eau qui composent le corps. À mon avis, ces données sont indispensables!

La bio-impédance VS l’indice de masse corporelle

Grâce aux valeurs obtenues par la bio-impédance, il est possible de bien définir de quelle façon le corps se compose. Que ce soit en litres d’eau, en livres de gras ou de muscles et en pourcentage, ces chiffres nous permettent d’avoir un portrait précis de la composition corporelle d’un individu. Ils permettent aussi de constater que le poids indiqué sur la balance est un chiffre qui, sans autres valeurs, laisse libre cours à l’interprétation. J’ai rencontré des « faux maigres », c’est-à-dire des personnes dont leur IMC se situe en bas de 20 et qui présentaient malgré tout des pourcentages de masses adipeuses étrangement élevés. Il est alors possible de suspecter la présence de gras abdominal qui entoure les organes internes et est considéré comme dangereux pour la santé. On retrouve la situation inverse chez des clients qui s’entraînent énormément. Selon leur IMC ces gens sont considérés en surpoids ou même obèses. Suite au BIA, il est alors possible de constater la présence d’une masse musculaire imposante qui joue sur le poids de la balance, mais pas au niveau de leur santé. Au contraire, ils sont en excellente santé.

Un menu personnalisé

Un autre avantage majeur du BIA est de comptabiliser de façon exacte le métabolisme basal d’un individu. Ce chiffre correspond au nombre minimal de calories nécessaires au corps pour faire fonctionner son organisme pendant 24 heures. Ce chiffre me permet d’offrir aux clients un menu personnalisé selon les portions précises de chaque catégorie d’aliments dont il a besoin quotidiennement. Le menu que j’offre se base sur la pyramide méditerranéenne et a pour but de prévenir plusieurs déséquilibres de santé très répandus, dont l’hypercholestérolémie, le diabète, le syndrome métabolique, l’hypertension artérielle, ainsi que l’obésité. Il s’agit d’un menu qui privilégie l’autonomie du client en comptabilisant ses portions de nourriture pour chacune des catégories alimentaires au cours de la journée. Il est simple et facile à intégrer à son quotidien. Le but principal est que ces bonnes habitudes soient poursuivies dans le temps, sans qu’elles deviennent une corvée. Je dis souvent à mes clients à la blague que mon objectif est atteint lorsqu’ils n’ont plus besoin de moi!

Les autres avantages du BIA

Je ne fais pas ce test seulement chez les personnes qui désirent perdre du poids. Je le recommande également pour connaître le taux d’hydratation de la cellule (intra et extracellulaire). C’est-à-dire afin de vérifier si l’eau est bien équilibrée dans le corps à l’intérieur et à l’extérieur de la cellule. Un déséquilibre au niveau de ces valeurs nous situe sur quelques pistes de réflexion concernant l’équilibre des électrolytes, la qualité membranaire des cellules et plusieurs autres paramètres.

Ensuite, les résultats du BIA me permettent de faire le meilleur suivi possible avec les clients. Par exemple, lors d’une perte de poids, les chiffres nous situent sur la progression de la composition corporelle. S’agit-il bel et bien d’une perte de gras, d’eau ou de muscles? De saines modifications du mode de vie devraient entraîner une perte de masse adipeuse. Tandis qu’une perte musculaire témoigne d’un régime mal équilibré, car il est bénéfique d’augmenter sa musculature afin d’élever le métabolisme basal. De cette façon, l’organisme consomme davantage de calories et s’assure d’une saine perte de poids. Dans ce même ordre d’idées, l’activité physique de type cardiovasculaire est excellente afin de perdre de la masse grasse, mais il est important d’intégrer les exercices de musculation à sa routine afin de conserver et de fortifier sa musculature. Évidemment toutes les activités physiques sont excellentes! Pourquoi ne pas jumeler l’exercice physique et plein air? La présence de Cardio Plein Air à Mascouche et Terrebonne combine parfaitement le grand air et la remise en forme! Plusieurs types de cours vous sont offerts afin de convenir à tous. Un essai vous convaincra sans aucun doute, consultez le www.cardiopleinair.ca.

Finalement, si vous désirez obtenir des informations supplémentaires concernant le test de bio-impédance et les suivis naturopathiques, vous pouvez me rejoindre au 450 474-5078, ou par courriel à charlene@mondeavie.ca. Offrez-vous un cadeau et prenez soin de vous! Et surtout, ne craignez plus la balance! 🙂